Auteur/autrice : Mathieu Perona

  • Peut-on imaginer une politique qui prenne en compte la psychologie humaine ? – Conférence pour Utopia

    J’ai donné le 10 mai 2022 une conférence pour le mouvement Utopia, sur la base du livre que j’ai écrit avec Coralie. La vidéo sera prochainement en ligne, et voici le texte de ma conférence. Il s’agit simplement du texte : je n’ai pas pris le temps d’y insérer les liens et références : ces dernières figurent dans l’ouvrage lui-même.

  • Homo Sapiens dans la cité

    Le 12 janvier 2022 est arrivé en librairie l’ouvrage que j’ai coécrit avec Coralie Chevallier, Homo Sapiens dans la cité : Comment adapter l’action publique à la psychologie humaine, édité chez Odile Jacob. Cela fait plus d’un an que ce projet était en chantier, et je reviens ici sur son origine et son déroulement. Comment me suis-je retrouvé à écrire un livre sur les sciences cognitives avec une spécialiste du domaine ?

  • Conseil scientifique de Santé Publique France

    Depuis mai 2021, je suis membre du conseil scientifique de Santé Publique France. J’avoue avoir été le premier surpris lorsqu’on m’a suggéré, fin 2020, de présenter ma candidature. En invitant des profils comme le mien aux côtés de spécialistes de la santé, Santé Publique France veut bénéficier d’une perspective plus large dans l’examen de son […]

  • L’Agence d’Innovation Comportementale

    Début 2019, une chercheuse et un chercheur du Département de sciences cognitives de l’École normale supérieure de Paris sont venus au CEPREMAP. Leur préoccupation : dans la ligne ouverte par l’ouvrage Nudge, de nombreuses administrations s’intéressent à la manière dont les sciences comportementales peuvent venir appuyer l’action publique. Si cet intérêt est bienvenu, encore faut-il […]

  • Observatoire du Bien-être du CEPREMAP

    Depuis juillet 2017, j’ai rejoint le CEPREMAP en qualité de directeur exécutif de l’Observatoire du Bien-être. Étrange forme de retour aux sources, puisque me voici à nouveau au 48 Boulevard Jourdan, où j’ai réalisé l’essentiel de ma thèse, dans les locaux de l’École normale supérieure et de l’École d’économie de Paris. Comme mon titre l’indique, […]