Logo Santé Publique France

Depuis mai 2021, je suis membre du conseil scientifique de Santé Publique France. J’avoue avoir été le premier surpris lorsqu’on m’a suggéré, fin 2020, de présenter ma candidature. En invitant des profils comme le mien aux côtés de spécialistes de la santé, Santé Publique France veut bénéficier d’une perspective plus large dans l’examen de son action scientifique. Si la crise du Covid-19 a donné un relief particulier aux articulations entre les problèmes de santé publique et la modélisation des comportements, les questions de confiance dans les institutions publiques et d’acceptabilité des règles et contraintes sanitaires, cette préoccupation existait déjà depuis plusieurs années chez Santé Publique France. À l’échelle internationale, l’OMS a fait depuis un certain temps déjà le constat qu’une part croissance des décès et des maladies chroniques sont liés à des comportements : diabète et autres corrélats de l’obésité, affections cardio-pulmonaires résultant du tabagisme, par exemple.

L’analyse et l’anticipation des comportements doivent dès lors venir informer l’ensemble des approches en santé publique, et ne plus être réduits à un rôle de facilitateur pour diffuser des messages déjà conçus. J’espère pouvoir favoriser au sein de cette instance un croisement plus fréquent des perspectives comportementales.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :